Booba…et les filles

CultureCulture

29 novembre 2010

Booba, c’est comme la France : on l’aime ou on le quitte. A [...]

Facebook Twitter Commentaires4

Booba, c’est comme la France : on l’aime ou on le quitte.

A la rédac, on est plutôt très fans de  » BouBou » - sauf Marine, notre sémillante stagiaire qui ne comprend pas trop cet engouement et souffle très très fort quand on est un peu trop vulgaires-

Il y a quelques temps, on a pu rencontrer B2O à l’occasion de la sortie de son nouvel opus « Lunatic ».

Pour Flavor, il a répondu à notre interview  » Parfums d’une vie » : un terrain où on l’attendait pas vraiment mais où il nous a confié être super heureux de parler d’autre chose que de rap (sous ces airs un peu vénér se cacherait donc un petit coeur tout doux ?)

Check it out !

booba flavor lunatic parfums

Et un petit supplément d’interview !

Pourquoi tant d’autotune sur ce nouvel album ?

Pourquoi? Parce que je sais pas chanter. L’autotune c’est du chant assisté, pour chanter avec des mélodies il me faut de l’autotune sinon je peux pas. C’est pas quelque chose que j’ai envie de travailler, moi je suis pas un chanteur. Moi j’ai rien contre l’autotune, c’est comme si tu mets de l’écho. C’est un instrument, c’est une technique, après soit t’aimes, soit t’aimes pas, ça peut déranger, c’est personnel. Les gens sont pas habitués mais Stevie Wonder a déjà utilisé de l’autotune on lui a jamais reproché, Roger Troutman de Zapp faisait du top box. Comme c’est nouveau dans le rap, qu’on commence à l’utiliser les gens font attention mais moi je fais pas attention, pour moi c’est une sonorité différente, c’est tout. Dans le raï ils en utilise tout le temps, les jamaïcains en ragga ils l’ont toujours utilisé, moi je suis habitué donc j’ai pas l’impression de tricher, ça fait partie du truc.

« Killer », ça parle un peu de la trace que tu vas laisser ?

Je parle d’avoir des enfants. La postérité dans mon travail je m’en fous. Quand je suis mort, je suis mort. Je serais de la poussière, ils peuvent écouter ou pas, critiquer ou pas, je serais plus là moi. C’est pas que je m’en fous mais j’ai jamais rêvé de faire ça et je ne le fais pas dans le but de devenir une légende. Par contre je serais content si les gens m’écoutent parce qu’ils considèrent que c’est de la bonne musique et que ça peut les accompagner dans leur vie ou dans leurs occupations, dans le malheur ou dans le bonheur, c’est bien mais c’est pas le but. Je suis pas effrayé à l’idée de ne pas devenir Bob Marley.

C’est une vraie chanson d’amour ?


C’est pas une chanson d’amour, je parle d’un couple qui se prend la tête. Je joue pas de la guitare sous la fenêtre de Juliette. Une chanson d’amour si tu veux mais ça veut pas dire grand chose. C’est une histoire de couple: je raconte la situation d’un couple avec la meuf qui me prend la tete parce qu’elle est jalouse, parce que j’ai du succès et qu’elle pense que je suis tout le temps avec des groupies, et qu’elle me prend la tête alors que moi j’essaye d’être posé et d’être focus sur mon travail, et qu’elle elle pense qu’à tous les ragots et aux apriori qu’on peut avoir sur un rappeur.

C’est quoi ta vie au quotidien ?

C’est sain: je me lève tôt, je prends un bon petit déjeuner, je travaille sur l’ordi, si c’est pour ma marque de vêtements ou checker mes emails, je telecharge des sons et écoute des instrus, après je re mange, en général je vais au sport, je remange, je travaille, je fais du studio. En fait la meilleure chance de me rencontrer c’est d’aller au sport. Des fois je sors mais pas tous les soirs, je ne peux pas me défoncer tous les soirs et dormir deux heures parce que j’ai une bonne hygiène de vie. Vu que je fais du sport intense je suis obligé d’être en forme.

Tu as un rapport de plus en plus charnel avec ton corps non ?

Je parle à mon corps? Sûrement que j’en parle. Je fais beaucoup de muscu et de la boxe donc j’aime me regarder dans la glace et voir du résultat. C’est esthétique je trouve. Peut-être que j’en parle, j’ai pas fait attention. Oui, je parle de mes muscles mais je le fais sans y penser.

Galerie Photo


Commentaires

  1. Pingback: Tweets that mention Booba…et les filles – Flavor Magazine – Mode, Beauté, Culture, Backstage et bien plus encore. -- Topsy.com

  2. cremlystella (30 novembre 2010) :

    un rappeur qui s’appelle comme un petit ourson à la recherche de sa mère, je pourrais jamais le prendre au sérieux… booba, booba mon petit oursoooooon

    Répondre

  3. fanny (1 décembre 2010) :

    toujours efficace ! toujours fan !
    Regrettable pour votre nouvelle venue marine, parce que j’imagine qu’elle a du en baver quand vous avez reçu l’album au bureau haha ;)

    Répondre

  4. Anonyme (5 octobre 2011) :

    c une grosse rocko sifreddy ce mec

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Flavor Magazine - 25 / 27 rue de la Folie Méricourt - 75011 paris - tél : 01 42 40 06 63
© 2009-2011 flavor-magazine.com est un site des éditions Brotherhood. ContactQui sommes-nous ?Infos LégalesAnnoncez dans Flavor • conception & réalisation : Vs Web